A Airlie Beach, les agences jouent des coudes pour nous vendre LA croisière dans l’archipel des Whitsundays Island. Vous savez, ces photos de plages de sable fin, d’océan de bleu improbable et un soleil éclatant. Bah, c’est là-bas. On tombe d’abord sur une fille qui veut nous vendre un truc à 700$ par tête, quand on rigole ouvertement, elle baisse tout de suite ses prix, ça nous fait bien rire, mais ça reste trop cher.

Ce qui est cool, c’est notre location Jucy. Grâce à eux, on a un bon plan pour les Whitsundays. Ils proposent le concept 2-4-1 (comprenez 2 pour 1). On a donc une croisière pour deux, pour le prix d’une ! Pas mal nan ?

On cherche quand même l’entourloupe, mais a priori, il n’y en a pas. Le Jour J, nous attendons le bateau avec les 20 autres personnes qui vont faire partie de l’aventure : 3 jours, 2 nuits. Contrairement à la plupart des croisières proposées, nous ne dormirons pas sur le bateau, mais à l’hôtel resort de South Mole, une des nombreuses îles des Whitsundays. Un hôtel, ça va nous faire du bien après toutes ces nuits en van !

Nous sommes donc accompagnés d’un groupe de Californiens revendiqués (tee-shirt et casquette à l’appui, on est obligé de savoir d’où ils viennent). Ils ont des prénoms comme dans les séries télés : Tucker et Amanda forment le couple phare de leur groupe, tout en sachant que Tucker lorgne sur le groupe d’Irlandaises qui sont aussi de la partie.

Parlons-en des Irlandaises ! Fidèles à la réputation des Irlandais, les demoiselles débarquent avec des packs de bières par dizaine ! Elles sont 8 et ont bien l’intention d’être bourrées H24 !

A ce coktail de folie s’ajoutent des Allemandes, plus sérieuses, en short et polaire, fidèles à l’image qu’on a des Allemands en France !

Un couple de Hollandais qui se sont rencontré dans un bar quand ils avaient 17 ans (ils en ont 22 aujourd’hui, comme la plupart des autres participants à la croisière).

Nous ne remarquons pas tout de suite que nous sommes les plus vieux de la croisière. L’ambiance est bonne, les Californiens parlent fort et aiment se donner en spectacle : ils mettent leurs combinaisons anti-méduses pour faire une marche dans la forêt… Ca reste bon enfant.

Nous sommes charmés par l’hôtel et la vue qu’il offre sur l’océan bleu turquoise et les îles alentours.

Le soir, nous découvrons l’énorme fossé qu’il peut y avoir entre des étudiants de 22 ans et nous…

Le skipper nous rappelle que l’île de South Mole est aussi appelée Love Island… Hum, ça annonce tout de suite la couleur. Après le repas, des jeux à boire commencent (alors que la plupart ont déjà bu tout l’après-midi sur le bateau). Nous nous prêtons aux jeux : finir son verre le plus vite possible et le renverser sur sa tête pour faire gagner son équipe, chanter son hymne national… Bref que du bonheur !

Nous sommes cependant bien inspirés d’arrêter au moment du jeu par équipe de 2. Nous découvrons qu’il s’agit de mimer les positions sexuelles scandées par le skipper. Et nous découvrons avec surprise que TOUT le monde se prend au jeu avec plaisir. C’est hilarant de les voir tous effectuer les positions les plus improbables (ils connaissent tout les noms, c’est hallucinant !)

Le lendemain, nous ferons un billard pendant que 3 filles se retrouverons les seins à l’air lors d’un jeu du même goût.

Nous comprenons alors que ce genre de truc, c’est marrant à 22 ans, mais après… c’est plus marrant à regarder !

 Les Whitsundays nous offrent une plage de rêve où nous passons quelques temps, ainsi que des baleines effectuant des saltos, trop bon ! Le must de la croisière, c’est indéniablement le snorkelling (la nage avec masque et tuba) dans la barrière de corail.

Le truc dont tout le monde parle tout le temps, cette fameuse barrière fait un peu plus de 2000km de long, il n’est donc pas nécessaire de se rendre à Cairns absolument pour en voir un bout. Aux Whitsundays, on en a un bel échantillon.

On met la tête sous l’eau avec le masque et on découvre un monde sous-marin extraordinaire. On a l’impression d’entrer dans un royaume multicolore, aux couleurs qu’on ne pensait pas voir dans la nature… Les coraux semblent parfois tout mous, parfois tout durs, aucun ne se ressemblent. Les poissons nagent tranquillement et sont magnifiques : des bleus azur, fluo, des jaunes, des argentés, des barriolés… C’est tout bonnement magique de nager au-dessus d’eux et parfois même avec eux ! Un moment de rêve qu’on n’oubliera sans doute jamais ! Nous avons tellement aimé ça que nous avons décidé d’aller à l’autre barrière de corail à l’ouest de l’Australie !

Bien sûr, nous n’avons pas pris de photos, mais celle-ci reflète bien ce que nous avons vu sous l’eau pendant ces deux jours. C’est un souvenir inoubliable et magique, vraiment. Il semble que l’Australie se soit révélée chaque jour un peu plus à nous pendant ce voyage, et les coraux nous offrent une de ses plus belles facettes.

Chaque bonne chose a une fin et cette croisière s’achève donc. Le temps nous manque pour monter jusqu’à Cairns, nous décidons donc de redescendre tranquillement vers Sydney en empruntant un nouvel itinéraire : les ornithorynques de l’intérieur du Queensland nous attendent !